Amazon Echo Show 5

A quoi sert une enceinte connectée ?


  • Actualité

Publié par Thibaut Malcourant le 16 octobre 2020

On en entend parler de plus en plus et elles sont jour après jour plus nombreuses dans nos intérieurs. Qui cela ? Les enceintes connectées ou intelligentes (smart speaker en anglais). Mais, ça sert à quoi une enceinte connectée ?

Amazon Echo Show 5

« Alexa, joue mon morceau de musique préféré ». « Hey google, allume la lampe du salon ». On ne peut pas passer à côté des publicités pour ces nouveaux objets connectés du quotidien que sont les enceintes intelligentes : télévision, radio, presse papier, et bien entendu sites internet. Ces objets sont assez méconnus et peuvent même susciter la méfiance de ceux qui ne savent pas comment cela fonctionne. Et on ne parle pas de ceux qui ne voient pas bien à quoi cela peut servir. Et pourtant c’est tout un quotidien qui s’en trouve changé.

Une enceinte intelligente c’est quoi ?

Une enceinte intelligente est un objet ressemblant aux enceintes bluetooth classiques, avec un haut-parleur pour un son de bonne qualité, mais qui en plus est connecté en permanence. Cette enceinte intelligente est dite connectée car elle est reliée, via Internet, à un assistant vocal, alias une intelligence artificielle ou assistant virtuel centralisé. Nous avons pratiquement tous cela sous la forme de nos smartphones, Android ou iPhone.

La différence principale est qu’ici, c’est un objet élégant, posé comme un bibelot dans une pièce, et avec qui on interagit en mains-libres, en conversant naturellement. L’interactivité avec l’IA connectée est plus poussée qu’avec un simple téléphone. Pour rendre cet objet un peu plus « humain », les fabricants les dotent de voix non robotiques et plutôt agréables. Ils leur donnent surtout des noms pour pouvoir les interpeler. C’est le cas d’Alexa du géant Amazon, ou bien de Siri pour Apple.

L’enceinte connectée va être à votre service et à votre écoute. Vous pouvez dialoguer avec elle, et elle est capable de comprendre une phrase complexe, de détecter des mots-clés et des intentions. En retour, elle effectue une action ou vous pose une question pour préciser votre demande. L’enceinte est reliée à internet pour accéder à un nombre importants de contenus et d’applications vocales. Certaines enceintes possèdent également un écran tactile ou « smart display » pour une interaction conversationnelle et visuelle.

Et concrètement, cela peut faire quoi pour moi une enceinte connectée ?

L’une des premières utilisations de l’enceinte, sera de diffuser une station de radio, ou bien de la musique en streaming. Demandez-lui de lancer votre radio préférée, et l’enceinte s’exécute. Mettre le son plus ou moins fort, mettre en pause, changer de radio, de morceau de musique, etc. L’enceinte vous obéit au doigt et à l’œil, ou plutôt à la voix.

Google Nest Hub

Mais, une enceinte intelligente c’est largement plus qu’un simple poste de radio, heureusement. Pour le cas d’Alexa d’Amazon, vous allez pouvoir lui activer ce que l’on appelle des « skills ». Pour Google Home, ce sont des « actions ». C’est en quelque sorte l’équivalent d’une application que l’on installe sur son téléphone ou sa tablette numérique. Justement, on peut aussi avoir des skills/actions qui demandent une application sur le téléphone pour que Google Nest Hub, Google Home, Amazon Alexa, Amazon Echo Spot ou autres, se coordonnent avec le téléphone.

L’enceinte peut alors vous jouer un podcast ou une émission en replay, vous diffuser le dernier bulletin météo concernant votre localisation ou un lieu en particulier, diffuser les informations importantes, etc. Elle peut aussi vous annoncer vos rendez-vous et vos rappels de la journée. Une vraie secrétaire à votre service. Cependant, elle peut aller encore plus loin et, sur un ordre vocal, piloter des objets connectés comme une ampoule (l’allumer, l’éteindre, baisser la luminosité, changer la couleur, etc.), modifier un thermostat pour le chauffage, déclencher ou arrêter un interrupteur, une prise commandée, mais également interagir avec un appareil électroménager intelligent comme un four par exemple ou une machine à café.

Une nouvelle interactivité pour tout le monde

Ces enceintes connectées peuvent faire des recherches sur internet pour vous. Ainsi, vous pouvez lui demander : « Hey Google, qui est Alexa ? ». Et l’enceinte de répondre à haute et intelligible voix « Selon Wikipedia, Alexa est le nom qui désigne et sert à interpeller l’assistant personnel virtuel développé par le Lab126 d’Amazon.com, rendu populaire par les appareils Echo ».

Pour les séniors, cela peut permettre d’ouvrir et fermer des volets roulants, régler le chauffage ou la climatisation et même tenir compagnie avec la lecture d’un livre audio. L’enceinte peut même passer des appels pour vous ou même surveiller la santé d’un proche via des capteurs connectés par exemple.

Evidemment, tout cela a un coût, mais il reste modeste. L’enceinte en elle-même va coûter de 30 à 80 euros pour un modèle sans écran, de 90 à 200 € un modèle avec écran. Le surcoût d’une ampoule pilotable est, pour sa part, modique et elle peut même être pilotée à distance via le smartphone. Pratique pour simuler une présente ou allumer la maison avant de rentrer. Bien entendu, qui dit objet ou enceinte connectée dit connexion à internet obligatoire.

Alexa, Google Assistant et Cortana (Microsoft) se partagent la quasi-totalité du marché des assistants vocaux intelligents. Cependant, ils sont intégrés par différents constructeurs dans des enceintes connectées diverses. Outre les produits Amazon ou Google, on pourra citer le Harman Kardon pour Cortana, le Sonos One (Alexa), le Sony LF-S50G (Google) ou le JBL (marque de Harman) Link-Serie.

Selon le cabinet Strategy Analytics, 147 millions d’enceintes intelligentes ont été vendues en 2019, un chiffre en constante hausse. A eux deux, Amazon et Google représente environ la moitié des ventes de 2019, et plus des trois quarts en Europe et Amérique du Nord.

Partager :